Accueil > Cadre de vie > Patrimoine et histoire > 16 Juillet : Journée Nationale à

16 Juillet : Journée Nationale à la mémoire des victimes de crimes racistes et antisémites de l’Etat français et d’hommage aux « Justes » de France

Date de publication : 12 juillet 2022

Contenu de la page : 16 Juillet : Journée Nationale à la mémoire des victimes de crimes racistes et antisémites de l’Etat français et d’hommage aux « Justes » de France

La Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français et d’hommage aux « Justes » de France, est une journée nationale française au cours de laquelle est célébrée la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites commis par le régime de Vichy pendant la Seconde Guerre mondiale, et qui rend hommage aux Justes de France.

Chaque année à cette date ou le dimanche suivant si le 16 juillet n’est pas un dimanche, la République organise une cérémonie officielle à Paris. Une cérémonie analogue a lieu au chef-lieu de chaque département à l’initiative du Préfet.

Un peu d’histoire

Cette journée nationale a été instaurée par François Mitterrand, à l’époque président de la République, par le décret du 3 février 1993. Elle a lieu le 16 juillet en mémoire de la rafle du Vélodrome d’Hiver qui a été perpétrée les 16 et 17 juillet 1942.

« Juste parmi les Nations » est une expression biblique, tirée du Talmud.

En 1953, une loi israélienne qui institue le Mémorial de Yad Vashem à Jérusalem, décide d’honorer « les Justes parmi les nations qui ont mis leur vie en danger pour sauver des Juifs ». Souhaitant rendre hommage à ces héros inconnus, Yad Vashem a érigé un monument au Juste inconnu.

Monument au Juste inconnu Yad Vashem
Dernière mise à jour de ces informations : 12 juillet 2022